hamburger hamburger bleu croix hamburger
affiche article

Lin Fengmian – Quand l’Asie rencontre l’Occident

Écrit par Marion Oliviero le 19 novembre 2018

Lin Fengmian (1900-1991) est considéré comme l’un des grands maîtres de la peinture chinoise moderne.

Il voit le jour en 1900, à Meixian dans la province du Guandong. Précoce, il vend sa première œuvre à 9 ans. Il arrive en 1918 à l’école des Beaux-Arts de Dijon, avant de rejoindre l’Académie des Beaux-Arts de Paris. Il étudie l’art à l’occidental, mais aussi toutes les formes d’art chinois à Guimet sur les conseils d’Ovide Yencess, directeur de l’école des Beaux-Arts de Dijon. Il effectue un court séjour à Berlin en 1923, avant de revenir en France, où il expose une quarantaine d’œuvres mêlant art occidental et art asiatique lors de l’Exposition chinoise d’art ancien et moderne à Strasbourg en 1924.

Lin Fengmian rentre en Chine l’année suivante et se voit nommé Président de l’Académie Nationale des Arts de Pékin, et Directeur de l’Académie des Arts de Hangzhou. Grand voyageur, il effectue plusieurs séjours au Brésil.

Pendant la révolution culturelle, il est emprisonné entre 1968 et 1972. Il doit par ailleurs détruire plusieurs de ses œuvres, car il juge complémentaire l’art occidental et l’art asiatique.

Il rejoint Hong-Kong en 1977, où il réside jusqu’à son décès en 1991.

Le style de Lin Fengmian mêle des influences occidentales, inspirées du fauvisme et du cubisme, privilégiant le format carré en opposition avec la tradition chinoise, avec des influences asiatiques dont ses sujets sont inspirés de la nature, de l’opéra chinois, ou encore de la transparence des céramiques Song qui se retrouve dans les légers voiles de ses œuvres.

Plusieurs artistes auront la chance de l’avoir pour tuteur ou professeur, parmi lesquels Chu Teh Chun, Zao Wou-ki, Li Keran ou encore Wu Guanzhong.

Nous avons déjà eu l’occasion d’expertiser plusieurs œuvres de Lin Fengmian, dont l’une est maintenant exposée au Musée Long de Shanghai .

Et c’est avec un grand honneur et plaisir que nous avons expertisé cinq de ses œuvres qui seront vendues très prochainement :

Le 23 Novembre 2018 : Etude Deburaux-Duplessis
Le 17 Décembre 2018 : Etude Aguttes

La Belle musicienne avec son instrument ruan

« La Belle musicienne avec son instrument ruan »

Gouache sur papier
Dim. 68 x 66 cm

Vente Deburaux-Duplessis

Pecheur aux cormorans

« Pêcheur aux cormorans »

Gouache sur papier, Signée et marquée du cachet en bas à gauche Dim. à vue 66 x 65,7 cm

(Quelques rousseurs, et quelques petites déchirures dans la bordure droite)

Vente Aguttes

Partager sur Facebook Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Partager sur Twitter

Robes impériales, l’excellence vietnamienne

Écrit par Marion Oliviero et Wei Wang le 10 Mars 2018

La dynastie Nguyen est la dernière dynastie impériale du Vietnam, fondée avec le soutien de la France. Elle compte onze souverains qui se sont succédés, de Gia Long (1802-1820) à Bao Dai, qui abdiqua en 1945.

Lire la suite

back back
QRcode Wechat